top of page

On rembobine : retour sur le récit de notre installation

Dernière mise à jour : il y a 4 jours


"Comment est née l’idée de créer un atelier de maraîchage sur la ferme des 7 chemins ?" ; "Comment vous vous êtes rencontrés tous les 4 ?" ; "Est-ce que vous vous connaissiez avant ?" ; "Comment le projet s’est mis en place ?"


Autant de questions que l’on nous pose souvent dès que l’on parle de notre projet. C’est pourquoi nous avons décidé d’écrire un article pour y répondre et revenir sur les différentes étapes de notre installation. Bonne lecture !

 



 

Les prémices


Les trois éleveurs des 7 chemins avaient depuis quelques années la volonté d’inclure une production végétale sur la ferme. L'idée générale : proposer des parcelles à un ou plusieurs porteurs de projet qui partagent leurs valeurs, dans l'objectif de construire avec eux un projet commun. Accueillir sur la ferme de nouveaux travailleurs leur semblait également être une bonne façon de poursuivre  une réflexion autour de la transmissibilité de leur outil de travail, qui est l'un des piliers de l'agriculture paysanne. Jusqu’alors, le manque de surface les avait freinés pour mener à bien ce projet.


Courant 2021, l’achat de foncier supplémentaire leur permet de concrétiser cette idée et de lancer leurs recherches. Fin 2021, Sarah, cliente de la ferme depuis plusieurs années alors en cours de reconversion professionnelle vers le maraîchage manifeste son intérêt de créer sur la ferme un atelier de maraîchage biologique. Ses valeurs, sa vision de l’agriculture et ses objectifs correspondaient à ceux des éleveurs. Le projet pouvait donc se lancer mais à une condition : elle ne souhaitait pas s’installer seule et voulait trouver des associés.


La rencontre


Sarah s’est alors mise en recherche d’associés en contactant plusieurs réseaux paysans locaux. Son annonce est alors relayée dans la newsletter de l’un d’entre eux (CAP44 pour ne pas les citer - merci à vous !!). C’est grâce à cette annonce que nous nous sommes rencontrés tous les 4 pour la première fois en avril 2022.


Après plusieurs rencontres et échanges autour du projet, nous sentions déjà une compatibilité forte. A ce stade, nous avons donc décidé de rédiger chacun de notre côté une “lettre d’intention” détaillant nos envies respectives, nos objectifs à travers ce projet professionnel, notre vision du travail en collectif, nos valeurs, etc. La lecture de ces lettres a confirmé que nous étions tous les 4 sur la même longueur d’onde.


Par la suite, la rencontre avec les 3 éleveurs pour Marine, Brieuc et Louise, qui nous ont partagé leur envie de faire grandir un projet collectif global sur la ferme a fini de convaincre tout le monde.

Pendant l’été 2022, chacun d’entre nous a pu passer quelques jours en stage sur la ferme pour découvrir le travail des éleveurs et apprendre à les connaître.




 

Courant septembre 2022, c'était décidé, nous allions nous installer à 4 en maraîchage biologique sur la Ferme des 7 Chemins, dans une optique de mutualisation, d’entraide et de synergies avec Mathieu, Hervé et Cédric, les 3 associés du GAEC des 7 Chemins. A ce moment-là, tout restait à imaginer.

 

Le Parcours à l’Installation

 

Direction la Chambre d’Agriculture pour un premier rendez-vous qui marquera le début d’un long et fastidieux “parcours à l’installation” qui durera jusqu’à la création de notre entreprise en novembre 2023.Petite précision : à ce stade, chacun d’entre nous avait déjà réalisé une formation avec plusieurs stages et saisons salariées afin de nous former au maraîchage. Le “Parcours à l’installation” ne représente qu’une partie du la durée totale de reconversion vers l’agriculture, qui est en moyenne de 3 ans. 

 


Pendant notre analyse de sol avec le GAB en novembre 2022



Pour faire simple, le parcours à l’installation consiste à affiner son projet jusqu'à sa mise en place. C’est pendant cette période qu’il faut constituer le dossier des aides à l’installation en rassemblant tous les documents économiques, juridiques et administratifs demandés. Dossier qui passera ensuite devant divers comités afin d'être validé ou non. Un des plus gros morceaux de ce dossier correspond à la partie financière avec la réalisation d’un plan économique du projet sur 4 ans et l’obtention d’un financement bancaire. Afin d’entamer cette étape de dimensionnement économique, nous avons pris le temps d'échanger longuement autour de ce que chacun d’entre nous envisageait pour le projet en matière de :


·       temps de travail

·       rémunération

·       pratiques culturales

·       commercialisation

·       d’organisation du travail

·       Etc…


Balayer tous ces sujets nous a permis d’aborder des thématiques centrales pour notre future association, de nous fixer de grandes orientations et de définir les investissements correspondants. Ex : "on veut atteindre tel salaire à partir de tel moment". Ça veut dire faire quel chiffre d’affaires par mois ? Qui correspond à quelle quantité de légumes vendus ? Donc à quelle surface cultivée sous serres et en plein champ ? Avec quel matériel ? Et ainsi de suite. Ces discussions nous ont également permis de commencer à réfléchir au design du projet à savoir : comment organiser nos parcelles, quelles tailles pour nos blocs de cultures, nos planches, nos serres ? Où placer notre zone logistique ? Où stocker notre matériel ? Pour ça, nous avons passé des heures à échanger, schématiser et à visiter d’autres fermes. Nous avons surtout eu la chance de pouvoir profiter des conseils précieux de Mathieu, Hervé et Cédric, nos collègues éleveurs.



En pleine réflexion sur le design du projet


Une fois un premier design établi, nous avons pu commencer à contacter diverses entreprises afin d’établir différents devis pour nos investissements (serres, réseau d’irrigation, tracteur, camion, forage, matériel…) et nos futures charges (assurances, semences, plants, eau, élec, carburant…). Nous nous sommes également appuyés sur la comptabilité de collègues maraîchers pour nous aider.


Après plusieurs mois de rencontres et d'échanges avec des dizaines d’entreprises, et beaucoup de temps passé sur Excel, nous avons pu établir un plan économique sur 4 ans. En mai 2023, nous avons ainsi pu présenter notre projet à plusieurs banques. Courant juillet, nous obtenions notre accord bancaire pour financer une partie des investissements.

Nous avons ainsi pu déposer notre dossier complet courant août. En septembre, nous apprenions qu’il avait été validé et que nous pourrions toucher les aides à l'installation, indispensables au financement de notre projet.


Le 1er novembre 2023, notre entreprise (un Groupement Agricole d’Exploitation en Commun) était officiellement créée. L’aventure pouvait alors commencer !


Vous vous en doutez, ce texte ne reflète qu’un résumé très condensé de cette riche période de 14 mois entre septembre 2022 et novembre 2023. Il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur cette période de pré-installation. Nous n’avons par exemple pas évoqué tout notre travail en commun avec les éleveurs sur la mutualisation entre les deux ateliers… On se garde ça pour un autre article.


N'hésitez pas à nous faire part de vos questions et remarques en commentaire.


 

L’équipe des maraîchères : Marine, Brieuc, Sarah, Louise

 

 

41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page